hello world!

L'assouplissement du confinement dans mon institut

A l'heure où le Conseil Fédéral vient d'annoncer l'assouplissement des règles de confinement en Suisse pour le 27 avril 2020, l'institut MYSKIN maintient sa vigilance et se met au diapason de la situation extraordinaire que nous vivons depuis plusieurs semaines.

Le déconfinement en quelques mots

Selon les chiffres de l'OFSP (Office Fédéral de la Santé Publique) sur les données cantonales... La Suisse a, selon toute vraisemblance, passé le pic de l'épidémie de Covid-19.

Certains pays entament désormais la sortie progressive de l'isolement (Autriche, Danemark, Portugal, République Tchèque, Espagne, Norvège, Allemagne, Chine, etc.) et la Suisse, en confinement partiel depuis le 16 mars, propose son scénario de sortie de crise.

Nous allons naturellement suivre cette sortie du droit d'urgence avec la plus grande attention. Les questionnements légitimes de nos professions d'indépendants semblent trouver écho au Conseil Fédéral et nous seront vigilant sur l'application réelle et bien-fondée de la chose.

Le coronavirus, nos habitudes et l'avenir

Cet épisode pandémique laissera des cicatrices profondes dans notre histoire, notre économie et nos habitudes individuelles et cela pour un temps incertain.

Exit, les traitements miracles... Si les études en cours avaient démontré l'efficacité des molécules testées, il y a fort à parier que cela aurait pulvérisé le dogme de la randomisation et du double aveugle.

La réalité, c'est qu'en l'absence d'un vaccin qui ne viendrait pas avant l'été 2021 (source Inserm et Institut Pasteur), nous sommes contraints de vivre avec le coronavirus pendant encore plusieurs trimestres.

Sauf à rester enfermés dans nos pénates pendant deux années, il apparait évident que nous devons apprendre à vivre avec cette nouvelle donne et adapter nos comportements. Ce que nous n'avions pas manqué de faire préalablement à l'Institut MYSKIN.

Règles d’hygiène et de conduite L’Office fédéral de la santé publique recommande des mesures simples pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

La prophylaxie dans mon institut de beauté

Derrière ce terme barbare, se cache l'ensemble des processus qui ont pour but de prévenir l'apparition et la propagation des maladies. Il s'agit là de l'ensemble des "bonnes pratiques" que votre institut esthétique met en œuvre pour préserver votre santé et celle de ses intervenants.

Des soins sur rendez-vous uniquement

Si cette pratique était déjà la nôtre avant l'épidémie du coronavirus de Wuhan, elle demeure plus que d'actualité aujourd'hui. Cette mesure nous permet de contrôler le flux de clientèle dans notre espace de soin et en salle d'attente, d'assurer l'aération des locaux et préserver la sécurité de nos clients.

A ce titre, nous rappelons que la lutte contre le virus est une responsabilité collective. Aussi, nous n'accepterons pas les personnes qui auraient du retard pour leur rendez-vous, ceci pour préserver l'intégrité du client suivant.

Un délai de 15 minutes minimum entre deux soins sera respecté. Pour éviter les contacts interpersonnels et nous laisser le temps nécessaire à la désinfection entre deux personnes.

Se laver les mains, c'est la base !

On ne répétera jamais assez, le lavage de mains est essentiel pour limiter la propagation des germes, dont les bactéries et les virus.

Nous mettons à disposition de nos clients, les moyens de désinfection élémentaires d'hygiène des mains. Lavage des mains classique mais aussi, gel hydroalcoolique...

L'hygiène des mains en détail :

  • Il est préférable d'éviter de porter des bagues. Si vous portez une bague, enlevez-la avant de vous laver les mains, nettoyez-la avec du savon et séchez-la bien.
  • Prenez soin de votre peau : une peau abîmée peut devenir un véritable nid à germes. Au besoin, utilisez une lotion hydratante pour soigner votre peau.
  • Pour éviter d’accumuler de la saleté sous les ongles, coupez-les courts et brossez-les régulièrement.
  • Si vous le pouvez, évitez de porter des montres et quand c'est possible, lavez-la soigneusement avec du savon et séchez-la correctement.

Le contrôle de la température toujours...

Nous avions déjà pris l'habitude de contrôler la température de nos client avant les soins. Nous sommes naturellement équipés en ce sens pour nos soins de radiofréquence, le glissement de l'application va de soi.

Nous allons continuer de procéder ainsi, ce qui nous semble être une bonne pratique au regard des circonstances. Prévenir et alerter...

Hygiène et équipements de protection des personnes

Les équipements de protection individuelle sont la première réponse dont doit disposer votre professionnel en soins de la personne, cela ne pourrait exclure votre esthéticienne paramédicale.

A l'institut, nous avions anticipé les éventuelles pénuries. Pour le coup, nous sommes déjà équipés en masques médicaux, protections oculaires, gants et charlottes à usage unique. Nous ne manquerons naturellement pas de renouveler les stocks au besoin...

A l'heure actuelle, nous sommes en réflexion sur l'éventualité de mettre en place des pédiluves. Une chose semble limpide, les chaussures n'entreront en salle de soin.

La conscience collective au service de chacun

Comme cela a été annoncé dans les paragraphes précédents, nous allons vivre, pour une durée incertaine et fatalement longue, avec ce nouveau virus. Est-ce que cela doit nous empêcher d'être ce nous sommes, de vivre ou d'exister ? C'est un sujet de philosophie que nous laissons à votre réflexion.

Il apparait évident que la conscience collective sera une partie de la réponse à ce fléau (à défaut d'être une réponse immunitaire). Aussi, nous invitions naturellement les personnes fragiles, souffrant de ce que l'on nomme les comorbidités (diabète, surpoids, tension, etc.) à rester chez elles autant que possible.

Dans le même esprit, nous invitons les personnes qui auraient des doutes sur leur état de santé à l'aune de leur rendez-vous à nous appeler et décaler celui-ci selon les dispositions sanitaires en vigueur.

Histoire d'un confinement partagé

Comme vous, nous avons vécu une expérience unique, un "stress test" pour notre humanité. Ce bouleversement d'une violence inouïe a profondément déstabilisé le monde que nous connaissions.

Nous n'oublions pas les proches que nous avons perdu et devons, par respect et à minima, leur faire honneur en sortant victorieux de cette situation qui aura laissé des marques indélébiles dans nos mémoires.

Nous remercions les personnes qui témoignent quotidiennement de leur confiance, leur soutien... et trépignent d'impatience à l'idée de notre réouverture prochaine (ndlr le 27 avril).

Loubna MORSY, esthéticienne paramédicale - Institut MYSKIN Genève

L'occasion pour nous d'adresser de chaleureux remerciements mais aussi, d'avoir une pensée pour ceux qui permettent ce que nous nous apprêtons à transcender, le personnel soignant bien-sûr. Nous n'oublions pas, non-plus, ceux et celles qui souffrent plus encore de l'isolement, les personnes dépendantes... Cette situation doit nous amener à relativiser beaucoup de choses et prendre la dimension des événements comme rarement auparavant.

Comme toujours, nous restons disponibles par téléphone et répondons à toutes vos demandes envoyées par courriel. Nous savons combien ce confinement a mis votre peau à rude épreuve mais, avec votre confiance, nous aurons le temps d'y remédier. Tout comme nous aurons raison de ce satané virus !

Partage :


Cet article est proposé par : Institut MYSKIN
Loubna MORSY, Thérapeute et Esthéticienne paramédicale à Genève. Spécialiste des soins de peau et des procédures anti-âge depuis plus de 20 ans

Prendre rendez-vous pour un soin de beauté

Prenez rendez-vous avec votre esthéticienne pour un soin du visage, du corps, une épilation.
JE RÉSERVE MON SOIN
Retrouvez-nous sur…
calendar-full
Open chat
1
Bonjour,
Puis-je vous aider ?
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram