Acné

Traitement de l'acné à Genève

Le soin anti-imperfection

soin visage acne

L’acné est une dermatose de la peau qui se développe à la racine des poils, principalement sur le visage. Cette prolifération des boutons d’acné peut être légère ou grave.

L’acné est le reflet de réactions qui ont lieu dans les glandes sébacées. Logées dans la peau, ces glandes produisent le sébum. Si elle manque de sébum, la peau sera sèche et facilement gercée. Si elle en a trop, la peau deviendra plus grasse et acnéique.

Qu’est-ce que le sébum et à quoi sert-il ?

C’est une substance huileuse produite par la peau, et plus précisément par ses glandes sébacées. Elles se situent dans le derme (la couche sous l’épiderme) et sont plus ou moins nombreuses selon leur localisation.

Par exemple, elles sont présentes en grande quantité sur la zone T de votre visage (front, nez, menton), la partie la plus grasse où le surplus de sébum sur le nez favorise l’apparition des points noirs que nous connaissons tous et toutes.

Le sébum est indispensable à la bonne santé de la peau et des cheveux et par conséquent, à notre beauté. Une fois sécrété par la glande sébacée, il remonte jusqu’à la surface de votre peau par un petit canal, où il est évacué par les pores afin de remplir ses fonctions :

– Il garantit une bonne hydratation de l’épiderme en participant à la constitution du film hydrolipidique permettant de limiter l’évaporation naturelle de l’eau contenue dans la peau et préserve sa souplesse. Ainsi, la peau est protégée contre la sècheresse cutanée et les agressions extérieures,

– Grâce à ses vertus antibactériennes, il détruit les bactéries présentes sur la peau et les empêche de pénétrer dans l’organisme,

– Il lubrifie vos cheveux pour leur donner de la brillance et éviter qu’ils soient secs et cassants.

Cependant, une production excessive de sébum engendre une peau grasse et est une des principales causes responsables des lésions acnéiques. On parle alors « d’hyperséborrhée ».

L’acné peut prendre différentes formes en fonction de l’âge, du stade d’évolution, du contexte et de sa gravité. Comme vous l’aurez donc compris, il existe différents types d’acné qu’il faudra bien identifier avant de mettre en place une stratégie d’attaque et un traitement adapté.

Les formes d’acné les plus courantes

• L’acné juvénile

L’acné juvénile survient à la puberté chez près de 80 % des adolescents lorsque la peau devient grasse ce qui a pour conséquence de boucher les pores. En général, elle commence par l’apparition de points noirs et de microkystes fermés sur le visage exclusivement. Puis, elle continue de se répandre sur le dos. Les boutons rouges (papules), et blancs (pustules), apparaissent par poussées.

• L’acné kystique

L’acné kystique est une forme d’acné sévère liée à un déséquilibre hormonal dans la plupart des cas. Elle peut être aussi la conséquence d’une acné inflammatoire non traitée qui a dégénéré. En effet, les boutons rouges (papules et pustules) évoluent vers des lésions plus profondes sous cutanées : des nodules et des kystes, qui peuvent être aussi enflammés. On retrouve souvent ce type d’acné sur le bas du visage (joues, maxillaires et menton) mais il peut également gagner le cou, les épaules et le thorax.

• L’acné hormonale

A la base, l’acné est toujours hormonale puisque la sécrétion du sébum est contrôlée par les hormones. Cependant, il existe des cas où un déséquilibre hormonal peut s’expliquer : – en période prémenstruelle chez au moins 50% des femmes où l’on observe une intensification des boutons – en période de grossesse qui entraîne un bouleversement hormonal important Les hommes ne sont pas non plus épargnés par ce type d’acné en cas de surproduction d’hormones.

• L’acné inflammatoire de l’adulte

Chez l’adulte, elle évolue de manière chronique et laisse des lésions inflammatoires disgracieuses. La localisation de l’acné tardive diffère de l‘acné pendant l’adolescence. Il faut savoir que l’acné inflammatoire peut souvent coexister avec une acné rétentionnelle. C’est le second stade, lorsque les boutons rouges et douloureux prédominent, sous forme de papules et pustules. Si les lésions sont malgré tout moins nombreuses, on rencontre une prédominance des nodules (forme grave de la maladie).

• L’acné rosacée

La rosacée est une maladie inflammatoire chronique de la peau, qui se manifeste par des rougeurs sur les joues, le nez, puis le front et le menton. Au fur et à mesure que la maladie évolue, ces rougeurs deviennent permanentes, de petits vaisseaux dilatés (télangiectasies ou couperose) apparaissent sur les joues et les ailes du nez, ainsi que des petits boutons rouges (papules). Elle touche fréquemment les personnes ayant le teint clair et peut avoir des conséquences psychoaffectives importantes. Bien que la cause de cette maladie soit encore inconnue, plusieurs facteurs déclencheurs ont été identifiés tels que par exemple le dérèglement du système immunitaire concernant la peau, le stress ou bien encore la réaction anormale de la peau au soleil. L’aggravation de la rosacée peut être aussi évitée en excluant certains aliments, l’alcool, le café, la nicotine, l’exposition au soleil, les températures extrêmes, le vent et les cosmétiques.

Il existe encore d’autres types d’acné tels que l’acné cosmetica qui est une réaction de votre peau suite à l’utilisation de produits cosmétiques que votre peau ne tolère pas ou mal adaptés (trop de fonds de teint, crèmes, etc.), l’acné médicamenteuse qui est une réaction suite à un traitement.

L’acné est un problème de peau qui représente donc une véritable préoccupation d’ordre esthétique pour l’adolescent ainsi que l’adulte. Voir comment traiter l’acné chez l’adulte. Il est important de rappeler que les peaux à tendance acnéique font face à différents types d’imperfections (boutons) qui exigent chacune des réponses spécifiques.

Le risque majeur de l’acné est de laisser des cicatrices sur la peau. Ces dernières sont d’autant plus angoissantes car les poussées d’acné touchent majoritairement le visage. Pour éviter le plus possible qu’elle ne laisse des cicatrices, il ne faut surtout pas percer manuellement les boutons, bien que la tentation soit grande. Éviter aussi les expositions au soleil en cas d’acné.

Le traitement d’acné aide à traiter tous les désordres cutanés excessifs de sébum, à calmer l’inflammation, et notamment la production de sébum.

Le résultat : une peau rééquilibrée, purifiée, matifiée et des imperfections cutanées atténuées.

Votre esthéticienne paramédicale est spécialiste en soin du visage et traitement des problèmes cutanés.

Prenons rendez vous ensemble pour votre acné !

    4.9/5 - (96 votes)