hello world!

Peau asiatique : comment prendre soin de son visage correctement

Qui n’a jamais entendu parler des rituels de beauté japonais (Layering et kobido en tête) ou des cosmétiques coréens anti-âge. A en croire les légendes, la femme asiatique serait en pointe des soins anti-âge. Depuis des millénaires, paraît-il… Mais quelles sont les spécificités de la peau asiatique ? Et si les soins ancestraux révélaient la singularité de la peau d’extrême-orient ? Et s’il y avait des solutions aux problèmes spécifiques que connaissent ces personnes ? Rassurez-vous, on vous dit tout ce qu’il faut retenir sur le sujet et c’est maintenant !:)

Caractéristiques de la peau asiatique

Qu'elle soit blanche ou noire, chaque peau est unique et les femmes asiatiques n’ont pas qu’un seul phototype. En effet, d’un pôle à l’autre de l’Asie, la carnation (couleur de la peau) des personnes connaît une grande variété de nuances. Ainsi, on ne prend pas soin de sa peau de la même manière selon l’origine géographique. Il existe pourtant des caractéristiques communes.

Le phénomène qui explique la couleur de peau

Le teint est lié à la quantité de mélanine contenue dans la peau, ainsi que sa répartition. Ce pigment qui colore la peau, participe à la protection contre les UV. Il permet d’absorber les rayons du soleil, c’est pourquoi les peaux foncées sont moins sujettes au cancer de la peau.

Bien-sur, nous aurions pu aborder le sujet des mélanocytes et de leurs mélanosomes... mais c’était pour le moins rébarbatif. Restons en là, pour le moment. C’est bien suffisant pour aborder la suite de notre sujet.

Routine de beauté quotidienne, et s’il n’y avait pas de secret

C’est épuisant, ces magazines qui vantent des routines millénaires et des soins naturels tout droit sortis de l’usine du coin (voire plus loin...). La réalité est toute autre et les femmes le savent... Si elles prennent soin de leur peau depuis des temps antédiluviens, c’est qu’une raison les pousse à le faire. Nécessité fait loi !
Par nature ou coquetterie spécifique, la femme d’Asie est très préoccupée par son teint et aspire à une peau claire et nette. Sous nos latitudes, le teint de la femme asiatique est naturellement plus terne et peu homogène. Ce problème cutané trouve son origine dans la texture même de la peau.

Des problèmes de peau aux origines climatiques

Comme nous l’avons expliqué, au fil des millénaires, la peau s’est adaptée à son environnement. Et, c'’est bien le problème... Avec la vie moderne, passer des UV intenses, une atmosphère chaude et humide à un climat sec et froid ne se fait plus en quelques siècles. Les peaux asiatiques, et les peaux foncées en général, souffrent d’adaptation climatique. Résultat, ses peaux se marquent prématurément de taches pigmentaires.
La peau asiatique souffre de dessèchement, c’est son principal problème. L’acné et l’eczéma en sont des conséquences directes. La peau desséchée ne parvient plus à construire son film protecteur. L’inflammation qui en résulte provoque souvent de l’eczéma. Et comme cela ne suffit pas, pour lutter contre la sécheresse cutanée, la peau produit toujours plus de sébum. C’est l’arrivée de l’acné et de ses jouississitudes.

Uniformité du teint : L’hyperpigmentation et les taches brune

Cette rupture dans l’harmonie du teint résulte d’une inflammation. C’est elle, qui créé une hyperpigmentation locale. D’ailleurs, la plupart des maladies de peau trouvent leur origine dans une inflammation de l’épiderme. Cette dernière stimule la mélanogénèse, la production localisée de mélanine, et c’est la tache pigmentaire !

Il est courant de penser que les peaux foncées sont plus résistantes, et c’est une erreur. Souvent, ce sont des peaux fragiles et réactives qui gardent en mémoire les traitements anti-acnéiques antérieurs. Elles ne supportent pas les peelings forts (risque de brûlure) et nécessitent des peelings adaptés pour traiter les taches brunes.

Les taches pigmentaires sont généralement localisées sur les pommettes et au niveau péri-oculaire. C'est une zone très facilement irritable et presque impossible à traiter au laser.

Heureusement, toutes ces taches trouvent grâce dans des traitements disponibles en institut. #hallelujah

Les solutions pour entretenir une peau asiatique

Le premier soin, c’est l'extraction profonde des comédons et autres microkystes. Quand c'est nécessaire, elle permet de préparer la peau au traitement suivant.

Les peelings légers à base d’acide mandélique sont très doux et non photosensibilisants. Ce qui ne signifie pas que vous pouvez les utiliser au soleil sans précaution. Ils éliminent la couche cornée sans irriter la peau et donc, sans risquer l’hyperpigmentation. Notez que la régularité de ce soin donne d’excellents résultats.

Dans votre institut, vous trouverez également un bio-peeling à base d’acide mandélique. Il est infusé par barophorèse, c’est le Jetpeel dont nous vous avons déjà parlé. Il fait des miracles sur les épidermes fragiles. Votre praticienne le combine à des soins enrichis en vitamine C qui contribuent à corriger les tâches pigmentaires et les marques d'acné. De quoi éclaircir les taches sans brusquer la peau et illuminer votre teint durablement.

Partage :


Cet article est proposé par : Institut MYSKIN
Loubna MORSY, Thérapeute et Esthéticienne paramédicale à Genève. Spécialiste des soins de peau et des procédures anti-âge depuis plus de 20 ans

Prendre rendez-vous pour un soin de beauté

Prenez rendez-vous avec votre esthéticienne pour un soin du visage, du corps, une épilation.
JE RÉSERVE MON SOIN
Retrouvez-nous sur…
English EN Français FR Deutsch DE
calendar-full
Open chat
1
Bonjour,
Puis-je vous aider ?
Powered by
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram